top of page

Sculpture en acier travaillé à froid.

Œuvre originale d'Alain Wundrack, 2021. Pièce unique.

Radiateur et tête de piston de moteur de moto 500 cc sur un disque de frein.

 

Original cold-worked steel sculpture, 2021.
Motorcycle 500 cc engine radiator and piston head on a brake disc.

 

Dim. 280 x 260 x 800 mm

 

Les chevaliers faydits étaient des seigneurs occitans dépossédés de leurs fiefs par l'armée royale lors de la Croisade contre les Albigeois au début du XIIIe siècle.

Dès le choc fracassant, la bataille fait rage. Tombent heaumes rompus et javelots brisés, poings arrachés du bras, jambes et pieds tranchés. Le sang jaillit des corps, les cervelles des crânes, Bernard de Roquefort qui défend les passages est le plus acharné, avec Pierre de Mèze. GUILLAUME DE MINERVE, au chaud de la mêlée, taille, frappe, pourfend. Mais le voilà blessé (il peinera longtemps avant de s'en remettre). Le combat se poursuit jusqu'au soir. Les ténèbres contraignent les armées à rengainer la mort.

Guillaume de Tudèle, La Chanson de la croisade albigeoise (Les Combats sous Beaucaire).

LE CHEVALIER FAYDIT / DISPOSSESSED KNIGHT

SKU : WA220119.24
280,00 €Prix
  • Livraison gratuite en France métropolitaine.

    Free delivery in Metropolitan France.

  • Alain WUNDRACK est un Lorrain exilé dans le sud de la France qui a longtemps ignoré l’artiste qui sommeillait en lui. Passionné de moto, il commença par donner une seconde vie à de vieilles pièces mécaniques hors d’usage : têtes de soupapes, pistons, volants moteurs, disques de frein, vilebrequins, etc. Aujourd’hui, il découpe, martèle, polit l’acier sans relâche ; travaillée à froid par ce tempérament de feu, la matière se tord sous ses doigts pour se rendre docile.

    Son art s’inscrit ouvertement dans la démarche écologique du recyclage. Son œuvre prend toute sa dimension éthique lorsqu’en soustrayant ces objets au cycle industriel et en les dépouillant de leur fonction première, il révèle aux sceptiques que le beau et l’imaginaire sont tout aussi indispensables à l’homme que le fonctionnel.

     

    Alain WUNDRACK is an artist born in the east of France who moved to the south decades ago, and ignored the artist who slept in him for too long. Passionate about motorcycles, he began by giving a second life to old mechanical parts out of use: valve heads, pistons, flywheels, brake discs, crankshafts, etc. Today, he cuts, hammers, polishes steel relentlessly until the matter twists under his fingers to make itself docile.

    His art is openly part of the ecological approach of recycling. His work takes on its ethical dimension when, by subtracting these objects from the industrial cycle and stripping them of their primary function, he reveals to skeptics that beauty and imagination are just as essential to man as functional.

bottom of page